L'équipe


Arlette E.

Aumônière dans un home.


Je  me présente :

Arlette Esseiva, née à Fribourg. Mariée, maman de trois garçons, et grand-maman de deux garçons et d’une fille.

Enseignante de formation, j’ai très vite pris le chemin de la pastorale en Eglise. J’aime chanter dans mes deux chorales.

De part mes différents engagements auprès d’enfants, d’adolescents et actuellement auprès de personnes âgées, j’ai pris conscience de l’évolution de notre société vers sa déshumanisation.

Ma rencontre, avec des personnes touchées par des soucis en milieu de la santé, m’a décidée à apporter mon aide et, en collaboration avec trois autres personnes, à fonder l’Association « Plus d’humanité pour nos Seniors ».


Lina Z.

Ancienne aide-soignante dans un home.


Je m’appelle Lina Zosso, mariée, une fille.  J’aime la lecture, la marche à pieds, la montagne. Je suis une personne très humaine.

J’ai travaillé 11 ans dans les soins. C’était une de mes passions, puis il m’est venu l'idée de créer une association avec des collègues qui sont aussi intéressées et sensibles à plus d’humanité pour nos seniors que ce soit dans les homes, hôpitaux et spitex.

Bienvenue dans notre association! Donnons-nous tous la main pour pouvoir changer les choses à l’avenir.


Marianne P.

Proche-aidante durant 15 ans.



Marianne Plancherel, maman de 7 enfants, catéchiste.

J'ai accompagné mon père atteint de la maladie d'Alzheimer durant plus de 12 ans. Cela m'a amenée à découvrir les réalités que doit vivre le senior: des belles comme malheureusement des bienmoins belles! Etant dépendante des structures mises en place et étant trop impliquée émotionnellement, j'avais bien trop souvent que les yeux pour pleurer d'où la création de "Plus d'humanité pour nos seniors".

BORIS G.

 



Boris Geiser habitant à Courtepin, marié et père de 2 jeunes garçons.

Actuellement, je suis en formation à l'école sociale d'Yverdon, l'ARPH et je travaille à Courtepin comme formateur chez Prof-in, dans l'atelier de mécanique automobile.

Mes hobbys sont le vélo, la marche en montagne et les plaisirs de la table.

L'envie d'offrir du temps pour les autres et l'amour pour mes grands-parentsm'ont amené à rejoindre Plus d'humanité pour les seniors. 

TEMOIGNAGE

Mon père était atteint de la maladie d'Alzheimer et nous souhaitions le garder à domicile jusqu'à la fin. Lorsque son état de santé se détériora, nous recourûmes aux aides subventionnées par l'Etat, tels la Maison au Jardin et les aides à domicile. Ce qui devait être un soulagement dans notre quotidien s'est vite transformé en de multiples tracas avec ces professionnels comme la menace de le mettre au home, de ne plus vouloir s'en occuper, ou se limiter aux gestes médicaux en mettant de côté l'aspect humain et digne de mon père.

ce que j'aurais souhaité

Pour nous aider, j'aurais souhaité un endroit où je puisse exprimer mon ressenti et mes demandes sans avoir peur de représailles des services dont on avait besoin tel l'association que l'on propose aujourd'hui.

Droit d'auteur plusdhumanitepournosseniors